4 façons de tirer parti de la valeur en espèces d’une assurance-vie

Si vous l’avez entendu une fois, vous l’avez entendu un million de fois : L’assurance-vie est indispensable, surtout lorsque vous avez une famille qui dépend de vos revenus. Si vous décédez de façon inattendue, un régime d’assurance-vie permettra de couvrir les besoins financiers de votre famille, qu’il s’agisse de l’hypothèque mensuelle, des factures d’épicerie ou des études universitaires de vos enfants.

Bien que le remplacement du revenu soit l’objectif principal de l’assurance-vie, de nombreux titulaires de police ont recours à l’assurance-vie avec valeur de rachat pour d’autres raisons, comme la constitution d’un pécule pour la retraite. Également connues sous le nom d’assurance-vie permanente, les polices d’assurance-vie à valeur de rachat fournissent à la fois un capital-décès et une accumulation de valeur de rachat pendant la vie du titulaire de la police.

Ne jetez pas votre valeur de rachat à la poubelle

De nombreux assurés ne tirent pas le meilleur parti de la valeur de rachat de leur police d’assurance-vie permanente, surtout s’ils n’ont plus besoin de la prestation de décès. Au décès de l’assuré, ses bénéficiaires reçoivent le capital décès, au lieu de la valeur de rachat restante. Mais s’il n’est plus nécessaire de transmettre le capital-décès aux bénéficiaires, le titulaire de la police peut accéder à la valeur de rachat accumulée de son vivant, soit en rachetant entièrement la police, soit en effectuant des retraits moins importants ou des avances sur police.

Notez que le fait de retirer des fonds d’une police réduit également le capital-décès. L’avance sur police est une option viable si le titulaire de la police a besoin de liquidités dans l’immédiat mais souhaite conserver le capital-décès pour l’avenir, en remboursant le montant de l’avance au fil du temps.

Nous vous présentons ci-dessous certaines des options dont vous disposez avec la valeur de rachat de votre police d’assurance-vie, notamment six stratégies populaires pour vous aider à tirer le meilleur parti de cette valeur de rachat dans votre assurance-vie permanente.

Stratégie 1 : Augmenter le capital-décès

Si vous avez accumulé une valeur de rachat importante pendant la durée de votre police d’assurance vie en cas de vie permanente et que vous n’avez pas l’intention d’utiliser ces fonds vous-même, vous pouvez choisir de laisser une prestation de décès plus importante à vos bénéficiaires.

Comment y parvenir ? C’est généralement très simple. Il suffit d’appeler votre compagnie d’assurance-vie et de lui dire que vous souhaitez faire un échange : vous aimeriez augmenter le capital-décès en échange de la valeur de rachat de votre police. Comme la compagnie ne veut pas perdre votre clientèle, il est plus que probable qu’elle acceptera votre demande.

Stratégie 2 : Payer les primes d’assurance-vie

Une fois que vous avez accumulé une valeur de rachat suffisante, vous pouvez y puiser pour payer les primes. C’est ce qu’on appelle être “libéré”. La grande majorité des compagnies d’assurance-vie sont prêtes à honorer cette demande – il suffit de le demander.

Stratégie 3 : contracter un prêt

Si vous avez accumulé une valeur de rachat appréciable, vous pouvez également choisir de contracter un prêt sur votre police. Les compagnies d’assurance-vie proposent souvent ces prêts sur la valeur de rachat à des taux d’intérêt inférieurs à ceux d’un prêt bancaire traditionnel.

Bien entendu, vous n’êtes pas obligé de rembourser le prêt puisque vous empruntez essentiellement votre propre argent. Toutefois, il est important de noter que l’argent que vous empruntez, plus les intérêts, sera déduit du capital-décès à votre décès.

Stratégie 4 : Effectuer un retrait

Si vous êtes à court d’argent ou si vous voulez simplement faire un achat important, vous avez la possibilité de retirer une partie ou la totalité de votre valeur de rachat. Selon votre police et le montant de votre valeur en espèces, un tel retrait pourrait réduire votre capital-décès ou même l’éliminer complètement.

Alors que certaines polices sont réduites à raison d’un dollar pour un dollar à chaque retrait, d’autres (comme certaines polices d’assurance-vie entière traditionnelles) réduisent en fait le capital-décès d’un montant supérieur à celui que vous retirez. Assurez-vous de discuter de cette tactique avec votre agent d’assurance avant de faire des gestes brusques.

En résumé

Ne laissez pas la valeur de rachat s’accumuler dans une police d’assurance-vie permanente sans décider comment vous allez l’utiliser. Et assurez-vous que la valeur de rachat est vidée et redéployée plus tard dans la vie, afin qu’elle ne se retrouve pas entre les mains de l’assureur après votre décès.